ENTRAINEUR PRIVÉ

COURS DE GROUPE

EN ENTREPRISE

MASSOTHÉRAPIE

NATUROTHÉRAPIE

THÉRAPIE DU SPORT

lebourg-equipe

Avant de parler de filières énergétiques, il est primordial d’expliquer quel est le rôle de l’oxygène dans le corps ainsi que la façon dont il entre en action dans le système. Le terme aérobie signifie que le corps aura besoin d’utiliser l’oxygène pour augmenter sa production d’ATP (adénosine triphosphate), l’énergie dont le corps a besoin pour fonctionner. Plus l’organisme fait d’efforts, plus il devrait en produire. L’oxygène, l’eau et certains nutriments (glucides, lipides, protéines) y jouent un rôle important. Il est à noter que plus le corps produit de l’énergie, plus il y a de déchets en production. Comme une voiture qui brûle le gaz et rejette de la fumée et du CO2. C’est ce dont nous allons parler : acide lactique et le lactate. C’est là qu’entrent en jeu les termes d’anaérobie lactique, d’anaérobie lactique.

ATP ET AÉROBIE

(ou système oxydatif)

C’est aussi un système complexe (on a besoin d’une dizaine de réactions chimiques). On l’appelle le cycle de Krebs.

Définition : Dans le système oxydant, le cycle de Krebs est l’ensemble des réactions chimiques qui permet la création d’ATP.

Tous les substrats peuvent être utilisés pour fournir de l’énergie, avec un apport d’oxygène.

  • L’oxydation des glucides (glycolyse)
  • L’oxydation des lipides (lipolyse)
  • L’oxydation des protéines (néoglucogenèse)

Plus l’effort est long, plus les lipides et les protéines sont utilisés, mais plus l’effort est court et intense, plus les glucides sont en action. Il est facile de constater que lorsque le corps commence à faiblir, c’est en raison du fait qu’il manque de glucides.

Les lipides sont maintenant la source d’énergie principale, mais le système est peu efficace à brûler ses nutriments. De plus, les symptômes de fatigue sont beaucoup plus importants que lorsqu’il s’agit de glucides, qui sont la plupart du temps utilisés.

Imaginez quelqu’un qui a une pelle pour creuser la terre et que tout d’un coup, il doit creuser la roche avec le même outil. C’est beaucoup moins évident, mais plus rentable parce que le corps travaille plus fort et il brûle ce que la plupart des gens veulent voir disparaître. La masse adipeuse.

Pour résumer, la production d’énergie du corps crée des déchets (acide lactique) qui finissent par se faire consumer par le foie et faire recommencer un cycle de production d’énergie. (Cycle de Cori). Cependant, ce processus est beaucoup plus long.

Système cardio-respiratoire :

Système cardiovasculaire

Le coeur et les vaisseaux sanguins font partie du système cardio-vasculaire. Propulsé par le coeur, le sang circule dans tout le corps à travers un large réseau de vaisseaux sanguins.

On compte trois principaux types de vaisseaux sanguins qui transportent du sang :

1 : Les artères,

2 : Les capillaires,

3 : Les veines.

Des impulsions cardiaques propulsent le liquide dans les artères.

Ces derniers délivrent le sang du cœur à toutes les régions du corps. Les capillaires, petits vaisseaux sanguins, permettent ensuite l’échange entre le sang et les cellules grâce à leur paroi très fine. Le sang est alors redirigé au coeur à travers les veines.

Les vaisseaux sanguins forment un réseau dont la longueur totale atteint 150 000 km !

Le sang qui circule dans les vaisseaux sanguins, propulsé par le cœur, est essentiel pour l’entretien de la vie. Il soutient le transport de l’oxygène qui est capturé à travers les poumons et les nutriments aux cellules et se débarasse de leurs déchets. La circulation sanguine aide à contrôler la température du corps et régule le volume de certains fluides dans les tissus. Par ailleurs, le sang transporte les globules blancs, qui défendent notre corps contre les microbes.

Facteurs qui peuvent réduire l’efficacité ou même affecter l’appareil cardiovasculaire :

1 : Tabagisme;

2 : Manqued’exercice;

3 : mauvaises habitudes alimentaires

;4 : Tauxdecholestérolélevé;

5 : Hypertensionartérielle;

6 : Sodium;

7 : Stress;

8 : Diabète;

9 : Etc.

Afin de synthétiser cette partie trop scientifique à mon goût, il est évident que le système a besoin d’oxygène pour fonctionner (aérobie). Toutefois, elle dispose de réserves naturelles d’énergie et peut en tirer parti à court terme (créatine phosphate). C’est ce que nous appelons des efforts de courte durée « anaérobiques ». Dans mon prochain article, je discuterai des différentes façons dont le corps joue avec l’utilisation de l’oxygène ou pas afin de satisfaire les exigences du cerveau pendant les activités sportives.

Entre-temps, n’hésitez pas à poser des questions et surtout à nous contacter pour vous inscrire à nos services.

Charles-Jean Bourget

Président @ Clinique Lebourg inc.